Autres regards sur la méthode Bates

Il y a une cinquantaine d'années, Madame Coquerel s'inspirait des travaux du Docteur Bates pour développer sa propre méthode de rééducation de la vision : Au cours de sa pratique, elle comprit que la vision binoculaire (capacité de voir de façon harmonieuse avec les DEUX yeux ensemble) est une composante essentielle d'une bonne acuité visuelle et d'un bon confort de vision ; elle intégra dans sa méthode de nombreux exercices pour améliorer et développer la binocularité. Elle mit d'ailleurs au point un test de vision binoculaire qui porte aujourd'hui son nom. Les deux piliers essentiels de sa méthode sont la visualisation et les couleurs. La balancelle Sébastien complète idéalement cette approche.

Visualisation et défauts de vision

La visualisation est la création consciente et volontaire d'impressions sensorielles et mentales : images internes, imagination, pensées visuelles. La visualisation provoque une activation cérébrale au niveau du cortex visuel identique à la perception visuelle (PET, Roland 1987 – ERPs, Farah 1988 – SPECT, Goldenberg 1989 – IRM, Bihan 1993 – PET Kosslyn, 1993) et une activation des groupes de muscles appropriés aux images visualisées. Par des exercices répétés de visualisation nous stimulons les aires visuelles et motrices du cortex. Nous agissons aussi, semble-t-il, sur l'équilibre interne du sujet ce qui avec quelques exercices de détente permet d'obtenir la relaxation indispensable à une amélioration de l'acuité visuelle, à une meilleure coordination oculaire, et à un bon confort de la vision. Pour les défauts de vision tels la myopie, l'hypermétropie, l'astigmatisme, et la presbytie, ces exercices permettent d'améliorer les performances visuelles. A noter que la presbytie n'est pas à proprement parler un défaut de vision mais une modification des capacités d'accommodation. Selon l'importance du défaut, la compensation optique peut parfois être abandonnée. Les exercices se font en position de palming. Ils sont évidemment choisis en fonction du problème visuel et/ou binoculaire de la personne.

Visualisation et vision binoculaire

Conjointement aux problèmes de vue que chacun connaît (myopie, hypermétropie, etc.) qui généralement peuvent être compensés soit par des lunettes soit par des lentilles de contact, il en est un autre fréquent à notre époque, dû au stress, au travail sur écran, aux éclairages fluorescents, à un problème d'ostéopathie ou de posture… Il est parfois très handicapant car souvent il ne peut pas être amélioré par une compensation optique et plus grave il n'est pas toujours identifié : c'est le dysfonctionnement de la vision binoculaire. Il s'agit d'un manque de coordination entre les deux yeux observé même en l'absence de tout défaut de vue. " Je n'ai pas de problème de vue, mais je me sens mal avec mes yeux, les yeux tirent, picotent, etc. …" entendons-nous souvent. Le sujet se plaint d'une fatigue plus ou moins intense, visuelle ou même générale, d'un endormissement à la fixation en vision de loin et / ou en vision de près, d'un flou de la vision, d'une difficulté de concentration, d'une désaffection de la lecture, … Par les exercices de visualisation, nous avons un impact direct sur l'origine profonde de ce dysfonctionnement ce qui amène souvent rapidement un meilleur confort et un résultat durable grâce au contrôle mental retrouvé sur les axes visuels, sur la fusion des images, et sur la posture générale. Hippocrate disait déjà à son époque "Tels sont les yeux, tel est le corps", "La posture du corps est la posture des yeux", d'où une étroite collaboration avec les ostéopathes et les posturologues.

 

Les couleurs

Tout ce travail intérieur va être renforcé par l'utilisation des couleurs qui permettent d'atteindre les différents plans de la personne ce qui est nécessaire pour une action en profondeur sur la vision. Nous disons "l'œil est le miroir de l'âme". Si nous voulons améliorer "l'œil" il faut agir sur l'homme dans sa globalité et quel meilleur instrument pour ce faire que les couleurs qui irradient une énergie agissant sur tous les plans de l'être, y compris les plus subtils. En travaillant mentalement avec une couleur nous créons en nous un état vibratoire, relaxant ou stimulant, ou harmonisant, etc., selon la couleur utilisée, ce qui induit une ambiance intérieure plus favorable à la rééducation. Nous pouvons agir : Sur le plan physique : fatigue – système neurovégétatif – circulation sanguine, entre autre au niveau de la rétine, etc. Sur le plan émotionnel : stress – anxiété – état intérieur dysharmonieux – manque d'ardeur – morosité - etc. Les couleurs sont choisies en fonction de la personne et de son problème visuel. Tous ces exercices sont faciles, très relaxants, mais ils demandent une certaine régularité en début de rééducation afin que le cortex enregistre durablement les nouvelles informations qui lui sont transmises. Je laisse le soin de conclure à Shakti Gawain (Techniques de visualisation créatrices) : "La visualisation créatrice est le remède idéal pour se guérir, car elle agit directement à la source du problème, c'est à dire nos conceptions et nos représentations mentales" et à Jean-Pierre Lagacé (L'imagerie visuelle et le rôle de l'expérience) : "La visualisation peut contribuer à améliorer la fonction totale d'un être humain"

La balancelle Sébastien

Ce siège de relaxation à balancement continu améliore la fluidité de tous les systèmes qui véhiculent la vie dans le corps : Cardio-vasculaire, nerveux, circulation sanguine, lymphatique, nettoyage rétinien… Elle vous libère des tensions musculaires et de la fatigue, y compris celle des yeux. Elle favorise ainsi une plus grande efficacité des pratiques proposées.

 

La perception et le confort visuel s'en trouvent améliorés.