'Better Eyesight Magazine' - Septembre 1920 :

Somnolence et Fatigue Visuelle

'Better Eyesight Magazine' de septembre 1920 - somnolence et fatigue visuelle - association l'art de voir méthode bates en france

 

Better Eye Sight Magazines, September 1920 - Vol. III, N°3

Somnolence et fatigue visuelle

 

Quelle est la durée du sommeil nécessaire pour rester en bonne santé ?

C'est une question qui n'a jamais reçu de réponse satisfaisante.

Théoriquement, le travail mental ou physique devrait augmenter le besoin de sommeil, mais il est bien connu que de nombreuses personnes inactives semblent avoir besoin d'autant de sommeil que celles qui travaillent, voire plus. Beaucoup de temps a été consacré à l'étude des symptômes de la fatigue. Des analyses ont été effectuées sur le sang de sujets fatigués, sur l'action des muscles, des nerfs et du cerveau, sur les modifications de la structure des cellules, sous l'influence de la fatigue. Les changements consécutifs au sommeil, ont tous été soigneusement étudiés. Mais jusqu'à présent, très peu de lumière a été faite sur la nature de la fatigue ou du sommeil.

 

C'est pourtant un fait : la tension visuelle a toujours été démontrée en présence de fatigue, et la fatigue a toujours été soulagée lorsque la tension visuelle était soulagée. Une vue parfaite va de pair avec le repos, et ne peut donc coexister avec la fatigue. Le souvenir même ou l'imagination de la fatigue s'accompagnent de la production d'une tension visuelle et d'une vision imparfaite, tandis que le souvenir d'une vision parfaite soulagera à la fois la tension visuelle et la fatigue. La somnolence est un symptôme courant de la tension visuelle habituelle, et lorsque la vue s'améliore, le besoin de sommeil est souvent nettement réduit.

Une patiente rapporte qu'après avoir retrouvé une vue normale sans lunettes, elle a pu dormir confortablement pendant sept heures, alors qu'auparavant elle n'avait pas pu éviter une somnolence continue et des bâillements même pendant neuf ou dix heures. L'envie de bâiller en toutes occasions était si forte, dit-elle, qu'elle la mettait souvent dans une grande gêne. Une fois, elle bâilla de façon tellement répétitive lors d'une visite en début de soirée que sa visiteuse en conclut naturellement que sa présence était un fardeau et partit très vexée, sans qu'aucune explication ne suffise à la convaincre que les bâillements n'étaient pas dûs à l'ennui. La patiente se désolait de cet état, qu’elle avait fini par accepter dans une certaine mesure, pensant que ce qui ne pouvait pas être guéri devait être enduré. Elle fut donc très surprise et ravie lorsque, après s’être débarrassée de ses lunettes et avoir amélioré sa vision centrale, elle se retrouva à dormir et bâiller moins.

 

Elle n’avait fait aucun effort conscient, dit-elle, pour contrôler les bâillements, qu’elle avait en effet presque oubliés. Elle ne somnole maintenant qu'à l'heure du coucher. Un autre patient, qui n’avait jamais eu aucune envie de dormir pendant la journée, avait beaucoup de mal à rester éveillé le soir. À l'opéra ou au théâtre, lors de conférences et de réunions ainsi qu’à l'église, il avait toujours sommeil et s'endormait souvent. Il lui était naturellement plus difficile de rester éveillé lorsque le sujet ne l'intéressait pas, mais intéressé ou non, il ne se rendait jamais à une conférence sans s'endormir. Et les

cantatrices les plus célèbres du monde n'arrivaient pas toujours à le tenir éveillé à l'opéra.

 

Dans le cas de conférences ennuyeuses ou de sermons, il ne lui servait à rien de penser à autre chose, car le son de la voix de l'orateur agissait comme un opiacé. Lorsqu’il apprit à se détendre à l'aide de la mémoire, de l'imagination, du déplacement du regard, du balancement et de la pratique du palming, le problème s’atténua progressivement. Il peut maintenant rester éveillé à tout moment et dans tous les endroits où les gens sont censés rester éveillés.
Better Eye Sight Magazines, September 1920 - Vol. III, N°3

 

 

 

Traduit par Laurence Fritz, membre de l'Association l'Art de Voir

 

 

 

 

 

RETOUR ARTICLES