L'application des paumes sur les yeux

Conférence "Voir Naturellement" (British Natural Eyesight Conférence) du 24 au 26 Octobre 2008 à Felden Lodge, Londres G.B. Elizabeth Abraham, Canada.

L'application des paumes sur les yeux est un moyen efficace de reposer en profondeur le système visuel dans sa totalité en réduisant la stimulation de la lumière et en canalisant le mental. On peut ainsi diminuer la tension des yeux, améliorer la vue, calmer l'esprit, favoriser le sommeil profond, accroître la présence éveillée et consciente, améliorer la mémoire et développer l'imagination.

Pratiquement, après avoir détendu les épaules, les bras, les mains, il s'agit juste de s'asseoir ou de s'allonger, de prévoir un support confortable pour les coudes, de se frotter les mains et de les amener en forme de coupe sur les yeux fermés. Puisque les yeux sont faits pour recevoir la lumière, si celle-ci est diminuée, voire éliminée, il n'y a rien à voir, les yeux n'ont qu'à se reposer. Le corps n'a rien à faire que respirer et se laisser soutenir par le siège, le matelas ou le sol. Certaines personnes constatent au début que leurs yeux sont plus inconfortables après l'application des paumes qu'avant.

Peut-être sont-elles en train de prendre conscience des tensions qui auparavant étaient inconscientes. Ou alors elles “essaient” de se relaxer ou de “bien faire” au lieu de “laisser” la relaxation s'installer.

Il y a beaucoup d'exemples d'amélioration de la vue uniquement grâce à l'application des paumes. Dans beaucoup de cas, cependant, on obtient seulement un bénéfice temporaire. La différence tient souvent au degré de relaxation mentale obtenue.

La fonction visuelle fait partie de l'activité cérébrale ; en effet, les images reçues par les yeux sont acheminées vers le cortex visuel qui les interprète. Pour que l'application des paumes remplisse sa fonction restauratrice, il convient que le mental soit occupé à une tâche simple, agréable et donc relaxante en même temps que les yeux se reposent.

Les recettes pour détendre et canaliser le mental varient avec chaque individu. Cela peut être de suivre le rythme de sa respiration, imaginer qu'on est dans un endroit de rêve, se rappeler tout ce que l'on voit clairement, imaginer du noir, créer un jeu visuel qui intéresse l'imagination et implique qu'on bouge les yeux, écouter de la musique ou un CD de relaxation ou encore un audio-livre.

Si vous choisissez d'avoir des images, observez à quelle distance vous les voyez et s'il y a du mouvement. Si cela ne se fait pas spontanément, décidez de varier les distances –loin, près, mi-distance– et d'introduire du mouvement dans votre imagination car c'est tout aussi mauvais pour la vue d'avoir les yeux fixes en imagination qu'en réalité.

Vous pouvez appliquer vos paumes sur vos yeux dès que ceux-ci vous paraissent fatigués (secs, picotants, brûlants, tendus, durs…), ou vous pouvez en faire une discipline au même titre que le yoga, le piano, la méditation, la danse… Si tel est votre choix, vous pouvez au début rencontrer en vous des résistances : une partie de vous veut le faire, l'autre pas.

Faites-le en tous cas et loin d'ignorer votre conflit intérieur, entrez en contact avec l'une et l'autre partie, appliquez vos paumes et écoutez intérieurement avec intérêt ce que chaque partie de vous a à dire. C'est plus productif de reconnaître les résistances que de les combattre ou les ignorer. La relaxation naîtra de l'acceptation sans jugement de ce qui fait surface.

Que vous pratiquiez l'application des paumes pendant dix respirations, dix minutes ou dix heures, c'est important de constater comment vous vous sentez au début et de nouveau à la fin. Si vous avez le sentiment d'être plus calme, ou de voir plus clair ou d'aucun autre bénéfice, gardez-le en mémoire. Au cours des semaines puis des mois, vous deviendrez plus attentif à vous-même. Vous pourrez vous demander souvent : « suis-je aussi détendu(e) qu'après l'application des paumes ? ». Si ce n'est pas le cas, il vous suffira d'un court moment les mains sur les yeux, ou même de fermer tout simplement les yeux pour raviver l'état de détente, ou de vous en rappeler la sensation. Cela vous aidera à développer l'habitude d'observer et de relâcher les tensions visuelles et mentales avant qu'elles ne s'installent et de faciliter consciemment en vous un état durable d'attention éveillée et détendue.

Conférence "Voir Naturellement" (British Natural Eyesight Conference) du 24 au 26 Octobre 2008 à Felden Lodge, Londres.

Traduction : Brigitte Cavadias - Mars 2009 - Elizabeth Abraham, Canada