La Méthode Bates  -  TÉMOIGNAGES

temoignages la methode bates - education naturelle de la vision - association l'art de voir

Vous avez expérimenté la Méthode Bates.

Vous souhaitez partager votre vécu afin que d'autres personnes découvrent à leur tour les bienfaits de cette discipline au service de l'amélioration de la vision. Cette page recueille vos témoignages, exclusivement réservés à notre site.

L'association et ses membres s'engagent à ne pas les utiliser sur quelque support que ce soit  (DVD, article, livre...). Elle en interdit l'usage à toute personne morale ou physique ainsi qu'à toute personne publique, sous peine de poursuites.


N'hésitez pas à laisser, en plus de votre nom et témoignage, le nom de votre enseignant.

*Vous pouvez consulter aussi les différentes pages "témoignages" des sites des membres de l'Association l'Art de Voir.

Commentaires: 3
  • #3

    Lefèvre Christian (jeudi, 30 mai 2019 10:50)

    Né avec les deux nerfs optiques atrophiés (c’est-à-dire qu’ils sont physiquement bien développés mais ne fonctionnent que partiellement) puis strabisme divergent de l’œil droit + nystagmus rotatoire (petits mouvements de l’œil tournant en rond) + astigmatisme + myopie, devenue ultérieurement hypermétropie, j’ai longtemps porté des lunettes avec double-foyers, classé comme « handicapé ». J’ai cependant suivi une scolarité et des études supérieures dans des établissements courants (non-spécialisés) avec l’aide d’une petite longue-vue et d’une loupe.

    L’ophtalmologie traditionnelle ne m’offrant aucune solution satisfaisante, j’ai cherché d’autres voies, des solutions naturelles et globales, osant quitter mes lunettes de plus en plus souvent.
    J’ai découvert la méthode Bates en 1990 par mes lectures et l’ai redécouverte en 2008.
    De 2008 à 2010, j’ai pris des séances auprès d’un enseignant de la méthode.
    En 2009, j’ai jeté mes lunettes à la poubelle mais gardé la petite longue-vue et la loupe que j’utilise encore en de rares occasions.
    À partir de 2015, j’ai découvert l’association L’Art de Voir, pris des séances avec quelques-un(e)s de ses enseignant(e)s, effectué le stage "Bates et jonglage", assisté aux congrès (francophone et international) de vision holistique, découvrant de nouvelles compréhensions de la méthode et des pratiques, expérimentant de nombreuses améliorations : couleurs plus vives, détails de plus en plus précis, flashs de clarté, de convergence des yeux (voire même de fusion des deux images), disparition du nystagmus, …

    Enthousiasmé et désireux de transmettre à d’autres cet enseignement visant à une meilleure fonction visuelle par les principes de fonctionnement naturel, en 2017-2018 j’ai suivi la formation d’Enseignant de la méthode Bates auprès de L’École de la Vue, avec Nina Hutchings et Laurence Fritz.

    Au moment où j’écris le présent témoignage, fin mai 2019, je décide de suspendre mes activités Bates pour une durée non déterminée. Il s’agit d’une pause pour des raisons personnelles, qui n’enlève rien à ce que m’a d’ores et déjà apporté la méthode Bates dans l’amélioration de ma vue.

  • #2

    SCHMIT (mercredi, 24 octobre 2018 07:04)

    Bonjour
    Mon ophtalmo ayant détecté une hypertension oculaire bilatérale, je refusai l'instillation de gouttes après la lecture de "bien voir sans lunettes" avec l'intention de tenter l'expérience.
    Notons qu'il me menaçait alors de devenir aveugle dans 10 ou 15 ans si je refusais le traitement (je suis infirmière)
    Pas tous les jours, mais le plus souvent possible, j'ai pratiqué l'application des paumes, des massages des globes et des orbites, des mouvements oculaires de toutes sortes, la lecture des petites lettres sur l'échelle etc...
    Lors du dernier contrôle (opérée d'un décollement de rétine en 2014) en septembre, il refusait de croire que je n'avais pas pris de traitement et me demandait si j'avais instillé des gouttes au moins une fois/semaine ou une fois/mois !
    Mais non !!! je n'ai rien mis !!! Je suppose que la tension avait baissé, il ne m'a pas renseignée et je n'ai pas cherché à savoir tant j'avais confiance ! Je le sens ! Et je le vois !
    En revanche je poursuis mes soins naturels avec joie et confiance, c'est comme un rituel, pour la santé de mes yeux qui se portent bien.
    Merci Docteur Bates !!!!

  • #1

    Thurel Véronique (lundi, 22 octobre 2018 11:57)

    Vers 48 ans, j’ai commencé à ne plus supporter mes lunettes. Assez de ces verres toujours sales,
    assez de ce poids sur le nez et les oreilles, assez de ces béquilles que je portais depuis 40 ans, assez de
    cet écran entre le monde et moi. J’étais prête pour mon premier rendez-vous avec une enseignante de la
    méthode Bates, Sonia Djaoui !
    Il s’en est passé des événements lors de ce premier contact. Notamment un flah d’une seconde de ce
    que pouvait être une vue parfaite. Ce fut tout simplement magique ! Et d’autant plus émouvant pour
    moi que je ne m’y attendais pas. Je crois que ce moment a marqué le début d’une recherche que je sais,
    pour ma plus grande joie, sans fin et sans limite, celle de vivre l’expérience de voir dans tout ce qu’elle
    a de merveilleux et de bouleversant.
    Voir, ce n’est pas seulement utiliser ses yeux comme un outil bien pratique pour se mouvoir dans le
    monde, c’est laisser le monde entrer en soi et se laisser émouvoir par lui, dans un état de recevoir et de
    présence totale qui ne me laisse pas indifférente. Car il va toucher en moi la joie intérieure qui m’habite
    et que parfois j’oublie, happée par l’océan que peut être une vie avec ses marées montantes et
    descendantes.
    Grâce à la méthode Bates, la fonction visuelle peut être améliorée. Et c’est un aspect évidemment
    important pour être en relation avec le monde. Mais pour moi, cette méthode permet d’aller encore au-
    delà, vers un véritable Art de voir, source intarissable d’émerveillement et de découverte de soi. Et
    c’est ce que j’espère pouvoir transmettre quand j’aurai fini ma formation pour devenir moi-même enseignante de la méthode Bates.